• pierre-yves cossé

LUNETTES ROSES (6)

Lorsque le noir envahit la vie, les moindres touches de rose, même légères et dispersées, sont appréciables, même si certaines touches sont encore difficiles à discerner.


Femmes Immigrées.



Il est des femmes, venues notamment du Maghreb, dont la vie a été apparemment un enfer. Elles ont été mariées mineures, parfois à peine nubiles, avec des hommes sensiblement plus âgés, qu’elles ne connaissaient pas, parfois déjà mariés, et obligées d’interrompre des études, voire une activité professionnelle. Ces maris, dont la vie également a été dure, n’ont pas été nécessairement violents mais ils ont pratiquement cloîtré leurs épouses, les empêchant même de sortir seules pour faire leurs courses et leur ont fait de très nombreux enfants, moyen efficace de les garder à la maison. Elles ont été arrachées à leur pays et à leurs familles, emmenées dans un pays dont elles ne connaissaient pas la langue et ont été d’autant plus isolées qu’elles étaient analphabètes. Elles ont vécu au moins les premières années, dans des logements précaires, parfois des bidonvilles sans eau ni électricité.


Certaines sont des « femmes fortes » Ayant atteint le troisième âge et enterré leur époux, elles apparaissent non seulement en bonne santé et à l’abri des problèmes matériels et logées correctement. Surtout émanent d’elles de la force et du bonheur. Ce sont des femmes libérées. Tout en gardant un attachement pour leur pays d’origine et l’Islam, où elles ne vont plus guère, elles se sont intégrées dans un pays, dont elles ont souvent pris la nationalité et s’expriment parfaitement en français. L’une d’elles a fait le pèlerinage de Lourdes, participant aux prières et aux chants et achetant de l’eau de Lourdes, en attendant un futur pèlerinage à La Mecque. Pour elle, La Vierge est une grande figure de l’Islam.


D’où vient cette force ? Lyèce Bouktine a essayé de percer le mystère en s’entretenant avec quatre d’entre elles, dans un documentaire émouvant de grande qualité « Les Visages de la Beauté » Ce sont de beaux visages., dont celui de sa mère, la principale interviewée.

Soixante-ans après son arrivée en France, elle apprend, seule, à lire et écrire (son mari qui l’a battue le lui interdisait) veut passer son permis de conduire et vote avec fierté.


Leurs enfants, jusqu’à quatorze, ont été leur raison principale de vivre. Elles les ont élevés avec amour et compétence, suivi dans leurs études, en dépit de l’handicap culturel. L’école républicaine a joué un grand rôle dans leur intégration. Elles allaient aux différents conseils de classe et écoutaient les conseils des maîtres et ont été rapidement aidés dans les démarches administratives par leurs enfants. Grâce au logement social et aux aides publiques, leur condition matérielle s’est améliorée. Comme beaucoup de familles ouvrières à la même époque, elles ont découvert dans les HLM les équipements modernes, l’électro-ménager et les avantages de la société de consommation. Selon les témoignages enregistrés, les enfants et surtout les petits-enfants ont réussi dans leur vie professionnelle et leurs études, avec bien sûr quelques accidents (la drogue) Beaucoup de petits-enfants ont fait des études supérieures. Bien sûr ces « fortes femmes » sont discrètes, elles ne se sont jamais plaintes, elles n’ont pas raconté ce qu’elles ont subi à leurs proches. 2 Il serait souhaitable que les petits-enfants soient nombreux à aller voir « Les Visages de la Beauté » Cela pourrait les aider à se situer eux-mêmes.

Lyèce Boutine a fait œuvre utile, sans parvenir à percer complètement le mystère.


Tout ne s’achète pas.



Michaël Bloomberg, 77 ans, onzième fortune dans le monde (54 milliards de $) a dépensé de millions de dollars de publicité pour devenir le candidat du Parti Démocrate contre Trump. En vain. Dès les premières confrontations dans les Etats, il a échoué. Même aux Etats-Unis, tout ne s’achète pas.


Voiture & électrique en France.



Durant les deux premiers mois de l’année, la voiture électrique a substantiellement progressé en France. A côté de phénomènes administratifs, les préférences des conducteurs évoluent. PSA propose des véhicules de qualité et Renault est en train de renouveler sa gamme. Si le bilan en termes de CO2 est contesté et contestable, il est largement positif en ce qui concerne la pollution urbaine. Nos villes pourraient être plus respirables. La solution est plus satisfaisante que les interdictions.

Des touches de rose dans le noir...


Lors des moments exceptionnels, les hommes se révèlent.



Je l’ai vécu pendant les trois jours du putsch des généraux à Alger. Des héros et héroïnes, médecins et personnel hospitalier, vont risquer leurs vies tous les jours pour sauver des vies. L’on pense aux personnages de Camus dans la Peste, à l’interlocuteur du docteur Rieux qui se pose la question : Peut-on être un saint sans Dieu ? Mais les saints ne seront pas seulement dans les hôpitaux et les EPHAD, il en apparaitra partout, des hommes et des femmes qui inventeront des gestes de solidarité au profit de vieillards isolés ou d’enfants dépourvus d’ordinateurs et de tablettes et exclus du téléenseignement. Plus globalement, peut prédominer un esprit de responsabilité par rapport à une crise dont l’issue dépend pour une part de l’accumulation de comportements individuels. Bien sûr, les salauds se révèlent aussi dans ces périodes, celle qui fauche un masque dans le sac de sa voisine (vu) ou ceux qui stockent dix fois plus que leurs besoins (ils pourraient revendre demain …avec bénéfice)


L’apprentissage de nouveaux savoir-faire.



Lorsque la contrainte est là, les hommes innovent et changent leurs pratiques. Le télétravail, la télémédecine et le téléenseignement vont non seulement se développer mais s’améliorer en qualité. De nouveaux logiciels vont apparaître. Les trésors de l’INA seront mieux exploités. Un apprentissage de l’interactivité rendra plus fluide la communication et les échanges. Beaucoup, dont des jeunes découvriront la possibilité de l’auto éducation. Certains pourraient s’adonner à de longues lectures, se mettent à écrire des poèmes ou des lettres d’amour interminables. Plusieurs pratiques et innovations seront durables et pourraient contribuer à solution de difficultés structurelles, pénuries de médecins ou d’enseignants. 3 Des entreprises auront appris que des réunions ou des déplacements sont inutiles. Des professeurs recourront plus au travail à domicile. Bien sûr, tous ne suivront pas, faute de volonté, de capacité et de moyens. Le fossé numérique existe, et est source d’inégalités.


DU ROSE-ROUGE APRES LE NOIR...



Après une crise d’une telle ampleur et de plusieurs mois, dans une hypothèse optimiste, l’Europe et la France ne repartiront pas comme si rien ne s’était passé. Les priorités comme les rapports de force auront changé. Il faudra réduire notre dépendance par rapport aux pays lointains pour les produits de base et les médicaments, donc relocaliser. Il faudra traiter les déséquilibres graves, économiques, financiers et sociaux qui résulteront de la crise. Bref, ce sera une période comparable à la Reconstruction après 1945, avec des pouvoirs considérables exercés par l’Etat. Ce sera le moment de prendre des mesures spectaculaires pour combattre le réchauffement climatique et la réduction de la biodiversité, comme une taxation du CO2 à nos frontières. Il en résultera d’autres formes de coopération internationale et de fonctionnement d’une Union Européenne, plus que jamais nécessaire.



Pierre-Yves Cossé 16 Mars, 17 h

89 vues
  • LinkedIn